La philosophie fondatrice

L'art n'est pas seulement un moyen de divertissement. C'est aussi un moyen de donner un message qui touche le cœur et l'intellect des gens. L'art est un outil pour l'éducation en particulier chez les jeunes. Autant les gens peuvent rire et pleurer comme une expression de leurs émotions, autant l'art (musique, théâtre, poèmes et autres) aimé par beaucoup, affecte les gens qui en bénéficient. Longtemps après, nous nous souvenons toujours d’une œuvre artistique que nous avons connue, et du message qu’elle véhiculait, à cause des traces émotionnelles qu’elle a laissées en nous. Le message des œuvres artistiques a un énorme impact sur la vie des gens (positivement ou négativement).

Au cours des années qui ont précédé le génocide de 1994 contre les Tutsi, certains musiciens ont utilisé leurs compétences artistiques dans les chansons et les poèmes qui encourageaient les gens à haïr leurs compatriotes rwandais. Certaines de ces chansons appelaient ouvertement à tuer. Les mots dans certaines de ces chansons utilisées lors des réunions et ailleurs, étaient d’une violence extrême. Notons par exemple:

  • '"Ishyaka ni CDR ndagatora mama, umwanzi wacu ni umwe, ni umututsi" 'Cela veut dire: "Je le jure sur la tête de ma mêre, CDR est le seul parti, nous avons un unique ennemi commun, c’est le Tutsi''. Un autre refrain était un outil important pour les auteurs du génocide : «yee tubatsembatsembe», littéralement, « Ouiii ! Exterminons-les tous ! »
  • La chanson officielle du parti CDR qui était diffusée à la radio nationale tous les vendredis avant le programme de ce parti à la radio Rwanda, contient les mots comme ''Abahutu turi maso, CDR kaze neza ' Ca veut dire : ''Nous les Hutu sommes vigilants, bienvenue CDR''

La musique a certainement joué un rôle important pour encourager les hutus à tuer les tutsis.

Notre choix est que, si la musique était un outil d'exterminer les êtres humains et détruire la société en général, il est le devoir de chaque artiste rwandais d’après 1994, d’utiliser l’art au service de la reconstruction de Paix, de Réconciliation et d’autres valeurs humaines saccagées par le génocide perpétré contre les Tutsis.

Tel est l'objectif de la Fondation KMP; Utiliser l'art (musique, poésie, théâtre…) l’art dans toutes ses formes, pour lancer un message qui rétablit la Paix entre les rwandais, l'unité et la réconciliation, la non-violence et l’Amour du prochain après le génocide perpétré contre les tutsis.

Share
FaLang translation system by Faboba

Videos à la une

0

 

C0eScWQW8AABRMU.jpg small

Partnaires